www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Finistère

Vous êtes actuellement : AIS - ASH 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
24 octobre 2012

Pas de refondation sans les RASED

Le collectif RASED (dont fait partie la FSU) demande à être reçu en audience par le ministère. Le rapport issu de la concertation sur la refondation de l’école ne mentionne pas les RASED, maillon pourtant essentiel du traitement de la difficulté scolaire !

Alors même qu’il se donne pour objectif « la réussite pour tous », le rapport présenté à l’issue de la concertation pour la refondation de l’école ne dit pas un mot sur les RASED.

Pourtant, de nombreux intervenants (organisations syndicales, associations professionnelles, associations de parents...) ont insisté, lors des débats, sur la nécessité de rétablir ces dispositifs d’aides spécialisées capables de prévenir, identifier les difficultés scolaires et y remédier.

Plusieurs rapports et enquêtes ont même souligné, ces dernières années, l’incohérence de l’action publique affirmant lutter contre l’échec scolaire tout en détruisant un nombre massif de postes, et remettant en cause l’action des professionnels et le travail des Réseaux.

A cette rentrée 2012/2013, ce sont ainsi plus de 250 000 élèves en difficulté qui ne peuvent plus bénéficier d’une aide spécialisée adaptée Pour les organisations et associations du Collectif National RASED, il est donc urgent de rétablir sur tout le territoire des réseaux d’enseignants spécialisés spécifiquement formés et de psychologues scolaires permettant de répondre aux besoins des élèves.

Lors du lancement de la phase de négociations, les organisations syndicales ont interpellé le ministre de l’Education Nationale sur ce silence concernant lesRASED et les dispositifs de prise en charge des élèves en difficulté.

Ce dernier a indiqué avoir demandé un rapport sur ce sujet à l’Inspection Générale.

La communauté éducative ne peut que s’inquiéter de voir les réponses à ses attentes encore une fois différées. Elles demandent que les questions du devenir des aides spécialisées et de la psychologie à l’école fassent l’objet d’un cadre de négociation identifié, associant tous les acteurs concernés.

La place des aides spécialisées et des psychologues de l’Éducation nationale doit être réaffirmée dans la loi à venir.

 

34 visiteurs en ce moment

*Top

71, Rue Jacques le Viol 29 000 QUIMPER Tel :02 98 53 76 77 email : snu29@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Finistère, tous droits réservés.