www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Finistère

Vous êtes actuellement : PEDAGOGIE 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
14 octobre 2013

Communiqué de presse intersyndical

Communiqué de presse des organisations syndicales du Finistère CGT Educ’action, SE UNSA, Sgen CFDT, SNUipp-FSU et SUD éducation

Plus d’un mois après la mise en œuvre des nouveaux rythmes scolaires, les organisations syndicales CGT Educ’action, SE UNSA, Sgen CFDT, SNUipp-FSU et SUD éducation sont dubitatives quant à l’application de la réforme Peillon et notamment le décret sur les rythmes scolaires.

Selon les territoires, nous avons à faire face à des situations hétérogènes. Mais de nombreux dysfonctionnements dans la mise en place des TAP (temps d’activités périscolaires) nous alertent. Or, si ces nouveaux rythmes ne concernent que 16% des communes du département depuis septembre, il est prévu leur généralisation à la rentrée prochaine.

Nos organisations syndicales dénonçaient déjà l’année dernière la précipitation avec laquelle s’était faite cette réforme. Le calendrier imposé aux maires pour la préparation de la rentrée 2014 leur laissera encore moins le temps d’une concertation pourtant indispensable avec les personnels de l’Éducation nationale, parents d’élèves, personnels communaux, salariés de l’éducation populaire.

Pourtant, tous ces acteurs éducatifs ont besoin de temps pour réfléchir ensemble à ce que pourraient être de meilleurs rythmes pour les enfants. Et ces temps de concertation doivent leur être accordés sur leur horaire de travail hebdomadaire.

Le rôle des conseils d’école doit être renforcé : pour cela, ils doivent pouvoir débattre sereinement des différentes options dans la mise en œuvre d’une véritable réforme des rythmes.

Nos organisations syndicales demandent à la DASEN la mise en place d’un comité de suivi départemental qui permettrait d’alerter l’administration sur les difficultés qu’elle n’avait pas envisagées autour de la mise en place de la réforme.

Le contenu des TAP doit faire l’objet d’un contrôle des services de l’État pour s’assurer de la qualité des actions été mises en place et financées notamment par le fond d’amorçage, les financements CAF...

Enfin, nos organisations syndicales restent particulièrement attachées à ce que les enseignants restent maîtres de l’organisation scolaire.

 

41 visiteurs en ce moment

*Top

71, Rue Jacques le Viol 29 000 QUIMPER Tel :02 98 53 76 77 email : snu29@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Finistère, tous droits réservés.