www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Finistère

Vous êtes actuellement : ACTUALITES  / Actualités 2017-2018 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
1er février 2018

Carte scolaire : 2 semaines pour agir !

Moins 24 postes, c’est intolérable. Le SNUipp-FSU lance une campagne de défense de l’École publique à destination des parents et des élu-es en appelant à une journée d’occupation symbolique des écoles le 8 février à l’entrée ou à la sortie des classes mais aussi à la mobilisation le 13 février jour du CTSD carte scolaire.

Nous avons été reçus par Monsieur Koszyk, Directeur Académique adjoint et Monsieur Cillard, Inspecteur de l’Education Nationale adjoint pour expliquer les motivations de notre alerte sociale.

Moins 24 postes, c’est intolérable. Nous ne pouvons nous satisfaire des réponses de l’administration qui va dégrader nos conditions de travail et les conditions d’apprentissage de nos enfants. La catastrophe annoncée et justifiée par la baisse de la démographie scolaire ne passe pas. L’occasion d’améliorer nos conditions d’exercice de la profession et l’accueil des élèves n’est, une nouvelle fois, pas au rendez-vous !

Avant la carte scolaire, dans le cadre de son action de défense de l’École publique dans le Finistère et en Bretagne, le SNUipp-FSU propose aux collègues et aux parents d’élève et aux élu-es une action, un tract aux familles et une motion pour la direction académique.

Le SNUipp-FSU lance dans toute l’académie, avec le Collectif Écoles Rurales et le Collectif Maternelles en danger une campagne de défense de l’École publique en appelant à une journée d’occupation symbolique des écoles le jeudi 8 février.

En cas de contrainte d’horaires scolaires ou de jour, l’occupation symbolique peut s’effectuer entre le 5 et le 9 février, la semaine qui précède le CTSD* du 13.

Pour une occupation symbolique de l’école à la sortie des classes, parents, enseignant-es et élu-es se rassembleront en présence de la presse pour demander à l’administration :

- de compter tous les élèves présents dans les écoles pour les opérations de carte scolaire
- d’accueillir et scolariser tous les élèves dans de bonnes conditions (moins de 25 élèves par classe)
- de maintenir sur tout le territoire des écoles publiques de proximité, que ce soit dans les quartiers ou dans les communes rurales. Parents et élu-es pourront decider de bloquer symboliquement l’école dès le matin.

Vous trouverez en pièce jointe le tract d’appel à compléter et à distribuer aux familles pour une mobilisation la semaine prochaine. Chaque école pourra déterminer les modalités afin que le plus de parents soient présents. Ne pas oublier de prévenir la presse locale afin que cette action soit relayée le plus largement possible par les médias. Merci de nous tenir informés de l’organisation d’une action et de son relai par la presse ou d’autres médias.

PDF - 43.1 ko
motion
Zip - 376.2 ko
tract carte scolaire 2018

De plus, nous maintenons notre préavis de grève et nous appelons les collègues des écoles concernées par la carte scolaire, mais plus généralement tous les collègues du département à venir exprimer leur colère sous les fenêtres de l’Inspection Académique, le 13 février, jour du CTSD, qui discutera des mesures de carte scolaire.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top

71, Rue Jacques le Viol 29 000 QUIMPER Tel :02 98 53 76 77 email : snu29@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Finistère, tous droits réservés.