www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Finistère

Vous êtes actuellement : ACTIONS 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
5 mars 2009

Manifestations unitaires départementales pour la défense de l’Ecole Publique de la maternelle à l’université le mercredi 11 mars à 18h à Quimper, Brest, Morlaix.

Depuis la rentrée scolaire 2008, la contestation de la politique de Darcos, Pécresse, Fillon, Sarkozy s’organise à tous les niveaux du système éducatif, dans l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche. Plus de 80 000 personnes à Paris le 19 octobre pour dire que l’Ecole pour tous nécessite d’autres choix politiques, pédagogiques et budgétaires. Deux enseignants sur trois en grève dans toute la France le 20 novembre pour dire non à la régression scolaire, pour dire qu’il faut maintenir les structures d’aides aux élèves en difficulté et en finir avec les suppressions de postes. Faut-il rappeler les chiffres, tous systèmes scolaires confondus, 11 200 suppressions en 2008, 13 500 prévues pour 2009 et plus de 40 000 sur 3 ans. Partout des manifestations rassemblent les personnels, les parents d’élèves, les étudiants, les associations complémentaires de l’école publique. Nous voulons une école de l’égalité des droits ouverte sur son environnement, une école ambitieuse et laïque, qui lutte contre l’échec scolaire, combatte les inégalités sociales, recherche la réussite de tous et permette au plus grand nombre l’accès à des études universitaires réussies dans des conditions matérielles décentes.

Rien ne pourra se faire avec des réformes à marche forcée qui aboutissent à de vraies régressions. Rien ne pourra se faire si l’Etat ne cesse de favoriser l’enseignement privé et de se désengager de ses missions, déléguant hors de l’école ce qu’elle doit assurer pour tous et mettant les établissements en concurrence les uns avec les autres. De la même manière, la casse des associations laïques complémentaires de l’Ecole Publique porte en elle des reculs sans précédents en matière de droit aux vacances, aux loisirs pour tous et à la culture. Contre cette logique qui porte tous les ingrédients pour que se développe une école à deux vitesses dans une société minée par les injustices et les inégalités, les manifestations lycéennes de décembre dernier ont forcé le gouvernement à un premier recul sur sa réforme des lycées. Le 19 mars, comme elle l’avait fait le 29 janvier, l’ensemble de la communauté scolaire contribuera par la grève à la construction du rapport de force.

Aujourd’hui, la grève a gagné la majorité des universités obligeant Pécresse et Darcos à des réécritures et au gel de la suppression de certains postes pour 2010 et 2011. Etudiants, enseignants, BIATOSS et leurs syndicats sont mobilisés dans l’unité aux côtés des associations et des parents d’élèves.

• Contre la casse du système éducatif et de la recherche publique, • Contre les suppressions de postes à tous les niveaux et dans toutes les catégories, • Contre la remise en cause de la scolarisation en maternelle • Contre la réforme des concours qui casse la formation professionnelle des futurs enseignants et renforce la sélection sociale dans le recrutement,

• Pour une école publique et laïque qui assure la réussite de tous • Pour le retrait des contre-réformes Darcos-Pécresse • Pour la restitution de tous les postes supprimés depuis 3 ans. De la maternelle à l’université, Manifestons mercredi 11 mars à 18h

 

40 visiteurs en ce moment

*Top

71, Rue Jacques le Viol 29 000 QUIMPER Tel :02 98 53 76 77 email : snu29@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Finistère, tous droits réservés.