www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Finistère

Vous êtes actuellement : ACTIONS 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
8 février 2011

Maternelles en danger : occupons les écoles le 22 février

Qui sait que l’Académie de Rennes affecte seulement 23.37 % de ses emplois en maternelle, loin derrière les 27.45 % au niveau national ? Voici une des données qui montre les contraintes inacceptables exercées sur l’école maternelle. Les élus, parents, enseignants sont appelés à se mobiliser par une occupation des écoles après la classe le mardi 22 février.

La préparation de la prochaine rentrée scolaire sera déterminante pour l’avenir de notre école maternelle.

Le ministre, comme le recteur d’Académie indiquent comme prioritaire la baisse de cette scolarisation dont ils estiment qu’elle doit perdre 1.89 points à la prochaine rentrée scolaire.

Pourtant, si notre académie est la deuxième de France pour la scolarisation des enfants de moins de trois ans, elle est l’une des dernières pour le nombre de postes d’enseignants qu’elle consacre à ce niveau d’enseignement.

Qui sait en effet que l’Académie de Rennes affecte seulement 23.37 % de ses emplois en maternelle, loin derrière les 27.45 % au niveau national ?

L’académie de Rennes se trouve rangée, au vu des indicateurs nationaux du ministère au 23ème rang sur 30 des académies pour la prise en compte de la maternelle.

La conséquence d’une telle décision conduira à augmenter le nombre d’élèves par classe.

Restreindre la scolarisation des enfants de moins de trois ans ne permettra pas d’absorber une hausse démographique liée à la natalité mais aussi à l’apport de populations nouvelles. C’est une décision purement dogmatique et non justifiée.

En ces temps de préparation de la carte scolaire, le collectif « Maternelles en danger » appelle les élus, les parents et les enseignants à marquer leur attachement à une école maternelle de qualité par une occupation symbolique des écoles le mardi 22 février après les classes.

Au cours de cette occupation, une motion sera envoyée au recteur et à l’inspecteur d’académie les invitant à prendre en compte la réalité des écoles, l’investissement des communes et l’attente des familles.

 

28 visiteurs en ce moment

*Top

71, Rue Jacques le Viol 29 000 QUIMPER Tel :02 98 53 76 77 email : snu29@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Finistère, tous droits réservés.