www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Finistère

Vous êtes actuellement : METIER, CARRIERE ... 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
9 décembre 2011

Evaluation : Déclaration du SNUipp-FSU au CSE du 8 décembre.

Au ministère de l’Education nationale, la démesure du « tout évaluation » semble gangréner peu à peu tous les niveaux du système. Après les élèves de maternelle menacés un temps par le repérage des comportements à « risque », les enseignants sont aujourd’hui dans le collimateur d’un projet d’évaluation source d’arbitraire et d’inégalités.

Même les écoles pourraient être prochainement visées, puisque le ministre Luc Chatel a déclaré dernièrement qu’à l’avenir, les résultats des évaluations pourraient être publiés alors que leur rigueur scientifique et leur intérêt pédagogique sont contestés. Pour le SNUipp, outre que ces projets ou annonces illustrent combien les processus de négociations ne sont pas une compétence maîtrisée par le ministère, nous dénonçons cette dévaluation de l’évaluation ainsi pratiquée. Et, nous demandons que le chantier de l’évaluation des enseignants s’ouvre sur d’autres bases que celles présentées dans le projet qui doit être retiré. Nous regrettons fortement que la méthode employée de non négociation nous fasse manquer ce rendez-vous d’une évolution attendue et nécessaire des modalités d’évaluation des enseignants. Dès maintenant, nous redisons aussi notre opposition à quelconque tentative de publication des évaluations école par école qui générerait une mise en concurrence sauvage. A vouloir trop et mal évaluer, l’école et ses acteurs sont mis sous pression. Ces orientations ne donnent plus le temps de faire progresser et réussir les élèves. Elles sont source de déstabilisation professionnelle des enseignants à l’heure où ces derniers s’engagent, dans des conditions de plus en plus difficiles et dans des temps de plus en plus contraints, à construire les réponses pédagogiques pour faire face à des publics scolaires aux besoins de plus en plus variés. Défi d’autant plus difficile que la formation des enseignants est aujourd’hui « perdue de vue ». Fermetures de classes, fragilisation de la maternelle, suppressions de postes de RASED et de remplaçants, abandon de la formation, rendent encore plus difficile le travail de l’enseignant. Nous dénonçons cette purge budgétaire qui va continuer avec les 5 700 suppressions de postes supplémentaires dans les écoles du budget 2012 en préparation dans les départements alors que le taux d’encadrement au primaire est déjà parmi les plus bas d’Europe. Cette politique qui se fait sur le dos des élèves les plus fragiles creuse les inégalités dont notre système éducatif s’est fait le triste champion. Sur ces aspects, la responsabilité du ministère est largement engagée. C’est le sens de notre initiative « nous aussi, on évalue » où nous invitons les enseignants à évaluer la politique éducative conduite actuellement. Notre appréciation est sans appel : il s’agit d’une politique à haut risque pour l’école.

L’enquête que nous avions menée au printemps dernier auprès des PE montrait que les effectifs par classe, le manque de temps pour se concerter ou pour se former, les demandes institutionnelles de plus en plus décalée ( paperasse, évaluations) des préoccupations du métier étaient vécues comme des obstacles pour bien faire son métier : à savoir faire réussir, s’épanouir, se développer, les élèves. ….....vraiment tous !

C’est à ces questions professionnelles que notre école doit trouver réponse. Pour cela les enseignants ont besoin d’être reconnus, soutenus, accompagnés, formés. Dans ce cadre l’évaluation ne doit pas être considérée comme une fin pour justifier votre politique mais bien comme un moyen au service de la réussite des élèves. Monsieur le Ministre, c’est à un changement de paradigme que nous vous appelons. C’est que nous porterons lors de la journée de grève du 15 décembre et tout au long des initiatives à venir dans les prochain mois.

 

22 visiteurs en ce moment

*Top

71, Rue Jacques le Viol 29 000 QUIMPER Tel :02 98 53 76 77 email : snu29@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Finistère, tous droits réservés.