www.snuipp.fr

SNUipp-FSU du Finistère

Vous êtes actuellement : ACTIONS  / ACTION SOCIALE 

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression s'abonner  à la rubrique {} syndiquer le forum
17 janvier 2012

Commission académique d’action sociale (logement, restauration, famille, culture et loisirs)

COMPTE-RENDU Commission Académique d’Action Sociale Alerte rouge, des besoins criants : l’action sociale lanterne rouge, une préoccupation sans moyen !

Tout d’abord, passons rapidement sur la diligence de l’administration qui nous a donné les documents la veille pour le lendemain.

À quoi sert cette instance ?

« En terme de crédits, la situation n’est pas satisfaisante face aux autres ministères... » . C’est en ces termes que le président de la commission académique d’action sociale, Mr Desdevises, répondait à l’interpellation préalable des représentants de la FSU.

En effet, le retard est flagrant entre les moyens accordés au MEN-ESR – 84 € par agent et la grande majorité des autres ministères de la fonction publique se situant entre 350 € et 500 €- (cf rapport de misssions de l’IGAS et CGEF, commandé par les ministères de la fonction publique et du budget.).

Ce rapport est accablant mais le MEN ne bouge toujours pas !

L’action sociale n’est pas un luxe ! Il suffit d’entendre les assistants sociaux qui notent une forte dégradation des situations présentées dans les commissions. Il s’en suit, faute de moyens, un « tri » entre les cas les plus dramatiques.

Face à ce constat, le Rectorat assume son arbitrage : l’action sociale reléguée au second plan.

Les crédits académiques sont plus faibles qu’ailleurs ( 481251 € sur 1,3milliard € soit 0,0003 %, rapport de 1 à 3 entre les académies de Bretagne et de Versailles). Les crédits accordés en 2012 seront vraisemblablement identiques à ceux de 2011.Le recteur a la possibilité d’utiliser les maigres marges restantes. Les crédits non utilisés (en 2010 40 000 €) ne sont pas réinvestis l’année suivante, donc perdus.

Mr Desdevisses a présenté le bilan de la transformation des services académiques de l’action sociale. Les structures départementales sont conservées pour le suivi et la gestion des aides individuelles : « une vision locale préservée ». Le nouveau service académique d’action sociale gère l’ensemble des dossiers d’un point de vue financier et la gestion des crédits s’avère plus opérante grâce à ce changement. MAIS qui connait réellement les prestations d’action sociale ? Une nouvelle interface action sociale est disponible sur le site de l’inspection d’académie dans la rubrique espace professionnel.

Il faut reconnaître que l’action sociale (et ses prestations) devient plus lisible... pour qui la cherche. Effectivement le problème, c’est que trop peu de collègues ont connaissance de l’action sociale en faveur des personnels du MEN. La FSU a redemandé que soit envoyée, une fois par an avec le bulletin de salaire ,une fiche d’information concernant l’action sociale. La demande a été refusée car trop compliquée étant donné la vague de dématérialisation des communications et surtout, en fait, faute de personnels ! Rien de plus sur i-prof, ce n’est pas possible ! Le seul moyen de diffusion reste les circulaires aux établissements et aux écoles. C’est insuffisant !!

Dans les départements, les demandes APEH (aide aux parents d’enfants handicapés) augmentent. A budget constant ceci entraine une baisse des dépenses de secours (aide ponctuelle). Avec une aide financière de 400 € en moyenne pour les secours, l’aide reste une goutte d’eau dans l’océan. Les orientations 2012 seraient portées vers une priorité sur l’enveloppe secours pour essayer de répondre aux situations dramatiques qui se développent. Les crédits concernant l’aide aux séjours devrait baissés.

Par ailleurs, la FSU a rappelé, suite à l’interpellation d’un assistant social, sa revendication d’une extension de la couverture de l’action sociale aux contractuels (déjà en situation précaire). Enfin les représentants de la FSU et de la MGEN ont demandé de nouveau à avoir un recueil des besoins en action sociale. La MGEN a informé la commission de la mise en place d’un espace d’accueil avec des psychologues pour les personnels du 1er degré.

La FSU a rappelé de nouveau que l’action sociale ne doit pas se réduire à la gestion d’une coquille vide !

Les revendications pour une réelle action sociale en faveur des personnels seront à nouveau portées en 2012 par les représentants de la FSU.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top

71, Rue Jacques le Viol 29 000 QUIMPER Tel :02 98 53 76 77 email : snu29@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU du Finistère, tous droits réservés.